fbpx

Les coulisses d’une photo : photographier un doudou

12 Juin. 2021

On se retrouve aujourd’hui pour le deuxième article de cette nouvelle série Les coulisses d’une photo.

Au programme de ce nouveau billet : photographier un doudou, ou plus exactement un lapin déguisé en ours (ça me rappelle ce livre pour enfants, que tu connais peut-être).

J’ai réalisé ce doudou pour mon fils, qui est fan d’animaux en tout genre. On a tous les deux craqué sur ce lapin déguisé en ours (c’est un modèle paru dans le numéro de Noël 2020 de Marie-Claire Idées). Pendant les vacances de Noël, j’ai donc cousu ce déguisement. Et le lapin, avec son costume, a dû se prêter à un shooting photo !

Je m’y suis reprise à deux fois pour cette séance photo ; j’avais d’abord fait un premier shooting mais je n’étais pas satisfaite du résultat. J’ai donc refait une deuxième série de photos quelques jours plus tard.

Je te raconte tout ça dans la suite !

Cet article est également disponible en version audio.

1. Première séance de shooting avec le couvre-lit utilisé comme arrière-plan

Je ne suis pas experte en couture, et les finitions au niveau du ventre et de l’entrejambe ne sont pas parfaites. Je préfère donc asseoir le doudou et le poser sur le lit de mon fils. Le dessus de lit est une couverture au crochet grise et jaune, ça peut faire un fond sympa.

Et c’est parti pour la séance de photos : j’assoie le doudou, j’essaie de le placer de façon à ce qu’on ne voit pas trop le reste de la chambre, mais seulement le lit. Je fais quelques essais en plaçant le doudou de différentes façons. Par exemple, je place les rayures du couvre-lit dans la diagonale de l’image, car je sais que ça donne souvent un résultat plus dynamique. J’essaie aussi d’autres compositions : par exemple, une photo où les rayures sont parallèles au bord du cadre.

Au visionnage, aucune des images réalisées ne me convient. L’arrière-plan utilisé – le couvre-lit – est trop présent ; le doudou ne se détache pas bien sur le fond. De plus, aucune des couleurs du couvre-lit (à part le blanc) ne rappelle celles du doudou.

Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo
Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo
Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo

Différents essais sur le couvre-lit rayé mais aucune de ces photos ne me convient. Je trouve l’arrière-plan trop présent.

2. Deuxième séance de shooting, avec un fond uni

Quelques jours plus tard, je décide de refaire une série de photos car, décidément, la première série ne me plait pas. Le doudou est toujours assis sur le lit mais, cette fois, j’utilise une couverture grise qui servira de fond. Un fond uni mettra, je pense, mieux en valeur le sujet.

J’essaie différents angles de vue pour le doudou : de profil, de face, ou de trois quart. Je vérifie aussi qu’on ne voit pas trop le montant du lit, mais seulement la couverture.

Finalement, cette deuxième séance est plus rapide que la précédente car le choix d’un fond uni simplifie beaucoup la mise en scène.

Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo

Photo non retenue car le doudou est trop en arrière.

Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo

Photo non retenue car le doudou est un peu trop de profil.

3. Le matériel utilisé

Lors de la première séance, j’ai utilisé mon objectif Olympus 25 mm*. C’est mon objectif le plus lumineux. Il me permet de choisir une grande ouverture (f/1.8) et donc d’avoir un arrière plan plus flou. Le résultat n’est toutefois pas très convaincant avec un arrière-plan trop flou ou pas assez, selon les images;

Lors de la deuxième séance de shooting, j’ai utilisé l’objectif macro Olympus 60 mm, que j’ai reçu entre temps. Bien sûr, photographier un doudou, ce n’est pas de la photo macro, mais cet objectif est parfait pour du portrait. Je m’en sers beaucoup pour toutes sortes de prises de vue, rapprochées ou non.

Comme la focale de cet objectif est plus longue (c’est-à-dire que le zoom est plus important), on a un angle de vue plus serré sur le sujet. Au final, ce cadrage plus serré sur le doudou me plait bien. Mon but est d’obtenir une jolie photo pour illustrer cette réalisation. Je n’ai pas besoin que le doudou soit visible en entier, ce qui serait le cas pour illustrer un tutoriel, par exemple.

4. Post-traitement et choix de la photo finale

La lumière pour cette séance photo était plutôt bonne : l’éclairage naturel vient du velux situé à droite de la scène. La tête du doudou, tournée vers la fenêtre, est donc bien éclairée. 

L’essentiel du post-traitement consiste donc à recadrer l’image, pour en améliorer la composition et supprimer les éventuels éléments parasites (bord du lit, ombres).

Pendant l’étape de post-traitement, je recadre plusieurs photos que j’ai pré-sélectionnées, pour juger du résultat final. Finalement, j’en retiens une où le doudou est de trois quart. Je choisis un recadrage carré puisque la photo est destinée à être partagée sur Instagram.

Je m’assure que le dos du doudou est adossé au cadre de la photo. Ca donne une composition plus nette et évite au sujet de flotter au milieu de l’image. Ce recadrage assez serré derrière le doudou me permet aussi de supprimer l’ombre projetée dans son dos. Enfin, je laisse le plus d’espace devant la tête, comme on le fait habituellement pour un portrait : on évite ainsi que le regard heurte le bord du cadre.

Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo

Photo retenue avant post-traitement : le doudou est de trois quart et le fond autour de lui est bien uniforme.

5. La photo finale

Et voici la photo finale, obtenue après recadrage (et un léger éclaircissement des  teintes sombres). Le doudou est adossé au bord du cadre. J’ai supprimé la zone plus claire en haut à droite de l’image, ainsi que l’ombre portée derrière le doudou. J’ai aussi veillé à ne pas couper le bras droit du doudou.

Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo

La photo finale après post-traitement

Et toi, as-tu l’habitude de photographier des doudous ou des poupées ? Quelles difficultés rencontres-tu ? Si tu cherches des idées de mise en scène, j’ai regroupé des photos de doudous dans mon tableau Pinterest consacré au DIY. N’hésite pas à t’en inspirer.

Les coulisses d'une photo : muguet en gros plan | L'Atelier Photo

DETAILS TECHNIQUES :

* J’utilise un boitier Olympus hybride Micro 4/3 (dont le capteur est plus petit que celui d’un reflex plein format). La focale indiquée (ici 60 mm) est à multiplier par deux pour obtenir l’équivalence avec un reflex plein format (soit 120 mm). L’objectif Olympys 25 mm mentionné dans cet article correspond donc à un objectif 50 mm.

Tu aimes ce billet ? Epingle-le sur Pinterest pour le faire connaître et le retrouver plus facilement !

Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo
Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo
Les coulisses d'une photo : photographier un doudou | L'Atelier Photo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouve-moi sur les réseaux sociaux :