fbpx

Le triangle d’exposition

4 Juin. 2022

Le triangle d’exposition est souvent l’un des concepts photographiques qui rebutent le plus les débutants. Pourquoi parle-t-on de triangle ? Quelles en sont les différentes composantes et comment sont-elles reliées entre elles ? On en parle dans cet article.

Pour bien comprendre le triangle d’exposition, il faut d’abord définir ce qu’est l’exposition en photographie.

1. Définition : l’exposition en photo

L’exposition, c’est la quantité de lumière enregistrée par le capteur de l’appareil photo. Plus le capteur enregistre de lumière, plus la photo sera lumineuse. Moins il enregistre de lumière, plus la photo sera sombre. Jusque là, c’est logique !

En mode automatique, l’appareil photo (ou le smartphone) choisit lui-même l’exposition de la photo. Il détermine une exposition moyenne qui lui semble la bonne. La photo obtenue ne sera ni trop sombre, ni trop lumineuse. Et dans la majorité des cas, l’appareil photo fait très bien le job.

Tu vas me dire : si l’appareil photo sait régler l’exposition tout seul, pourquoi s’embêter avec les réglages ?

La première raison est qu’il y a des situations, pas si rares, où le résultat n’est pas optimal, voire carrément raté. C’est le cas par exemple si tu photographies une scène à contre jour. On verra ça en détail dans la suite. Mais ce n’est pas tout. On verra aussi qu’une bonne exposition, ça n’existe pas. Ton appareil photo te donne une exposition moyenne ; j’insiste sur ce terme. Ca ne veut pas dire que c’est LA bonne exposition. Ou plus exactement ça ne veut pas dire que c’est l’unique choix possible.

En maîtrisant l’exposition de tes photos, tu décides de leur rendu au lieu de laisser l’appareil photo faire tout le boulot à ta place. Tu pourras ainsi choisir la bonne exposition pour ta photo. Et ce ne sera pas forcément celle que te proposera l’algorithme de ton appareil photo ou de ton smartphone.

Dans la suite de cet article, je partagerai des exemples de ce qu’est une “bonne” exposition. Mais on va d’abord voir comment elle est déterminée et quels sont les paramètres qui entrent en jeu. Et c’est là qu’arrive le célèbre triangle d’exposition !

2. Pourquoi parle-t-on de triangle ?

Pourquoi un triangle ? pourquoi pas un carré ou un rond ?

Tout simplement car l’exposition d’une photo est déterminée par trois paramètres qui sont reliés entre eux. Si on veut modifier un des paramètres ET conserver la même exposition, il faudra modifier l’un ou l’autre des deux autres paramètres. Ils sont tous les trois connectés : d’où la représentation en forme de triangle.

Tu sais sans doute déjà quels sont ces trois paramètres :

  • l’ouverture,
  • le temps de pose,
  • et la sensibilité ISO.

Ces trois paramètres influencent l’exposition, comme on va le voir, mais ils affectent aussi la photo de différentes façons. Par exemple, le choix du temps de pose est essentiel quand on photographie un sujet en mouvement. Ces aspects feront l’objet de prochains articles mais, pour le moment, concentrons nous sur leur effet sur l’exposition.

3. L’ouverture

C’est celle du diaphragme de l’objectif. Elle peut être plus ou moins grande. Logiquement, plus l’ouverture est grande, plus la quantité de lumière qui la traverse est importante, et plus il y a de lumière qui arrive sur le capteur. La plage d’ouvertures accessibles dépend de l’objectif utilisé. C’est d’ailleurs une caractéristique essentielle quand on choisit un objectif.

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

Différents réglages de l’ouverture.

KoeppiK, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

On reviendra en détail sur ce réglage très important dans un prochain article. Ici, je veux juste que tu retiennes son impact sur l’exposition. Pour bien le comprendre, on peut faire l’analogie avec une fenêtre : une grande baie vitrée laisse passer plus de lumière qu’une petite lucarne. Ici, c’est pareil :

grande ouverture = plus de lumière qui traverse l’objectif = photo plus lumineuse

(si bien sûr les deux autres paramètres restent inchangés)

Le choix de l’ouverture influence aussi la netteté dans l’image (ce qu’on appelle la profondeur de champ) mais nous y reviendrons dans un prochain article.

Les photos ci-dessous illustrent la différence d’exposition quand on change l’ouverture (et que les deux autres réglages restent identiques). Pour la première photo, l’ouverture est plus petite. Elle est donc moins lumineuse que la seconde.

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition
L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

4. Le temps de pose

C’est la durée pendant laquelle l’obturateur de l’appareil photo est ouvert. L’obturateur peut être mécanique ou électronique, mais le principe reste le même : le capteur enregistre la lumière tant que l’obturateur reste ouvert.

Plus le temps de pose est long, plus l’obturateur reste ouvert longtemps et plus le capteur reçoit de lumière. Donc qui dit temps de pose long, dit photo plus lumineuse (si les deux autres paramètres restent inchangés). On parle aussi de vitesse, c’est-à-dire de la vitesse à laquelle s’ouvre et se ferme l’obturateur. Une vitesse rapide correspond à un temps de pose court, et une vitesse lente correspond à un temps de pose long.

5. La sensibilité ISO

Historiquement, la valeur ISO est une norme qui indique la sensibilité à la lumière des pellicules argentiques. Cette norme a été conservée en photo numérique pour indiquer la sensibilité du capteur. Le capteur de l’appareil photo ou du smartphone a une sensibilité de base, généralement égale à 100 ISO. Un amplificateur permet ensuite d’augmenter cette sensibilité, par exemple si on photographie une scène sombre.

Les deux autres réglages restant inchangés, on a alors :

valeur ISO plus grande = photo plus lumineuse

6. Le triangle d’exposition

Ces trois paramètres forment chacun des côtés du fameux triangle d’exposition. Cette représentation en forme de triangle illustre bien un élément essentiel de l’exposition en photo : l’interconnexion de ces trois réglages. Par exemple, si on augmente l’ouverture et qu’en même temps, on diminue le temps de pose, l’exposition restera la même.

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

Les deux photos ci-dessous le montrent : sur la première photo, l’ouverture est grande (f/2.8) et le temps de pose est de 1/640 s. Sur la seconde, l’ouverture est plus petite (f/9) et le temps de pose est plus long (1/60 s). Pourtant l’exposition des deux photos est exactement la même.

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition
L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

Choisir la bonne exposition d’une photo revient à choisir les valeurs des trois paramètres : ouverture, temps de pose et sensibilité. On les choisit en fonction des conditions de prise de vue, mais aussi en fonction du sujet photographié.

Par exemple, pour une scène sombre ou une photo prise en intérieur, on devra augmenter la sensibilité pour avoir une photo assez lumineuse. Pour un sujet en mouvement, il faudra choisir un temps de pose assez court pour figer le mouvement. Enfin, une grande ouverture est utile pour photographier des scènes sombres, en intérieur par exemple, sans avoir besoin de trépied. Mais le choix de l’ouverture fait surtout partie des “réglages créatifs” car c’est ce qui va permettre de gérer la profondeur de champ dans l’image. On y reviendra en détail dans un prochain article.

6. Comment corriger l’exposition ?

On a vu ce qu’est l’exposition et quels sont les paramètres du triangle d’exposition. Mais en pratique, comment faire pour corriger l’exposition proposée par l’appareil photo ? Le plus simple est d’utiliser ce qu’on appelle la correction d’exposition. L’exposition se corrige aussi très bien en post-traitement

A l’exception du mode tout manuel (mode M), tous les modes semi-automatiques de l’appareil photo (mode P, modes priorité vitesse et priorité ouverture) proposent une mesure automatique de l’exposition. La fonction de correction d’exposition permet ensuite de forcer l’appareil photo à modifier les réglages automatiques pour obtenir une photo plus claire ou plus sombre. Cette fonction est souvent présentée sous forme d’une petite réglette comme sur la photo ci-dessous. Dans cet exemple, j’ai effectué une correction d’exposition de +0.7 par rapport à l’exposition automatique proposée par mon appareil. Sur un smartphone, on peut déplacer une petite réglette vers la gauche de l’écran (pour assombrir l’image) ou vers la droite (pour l’éclaircir).

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

7. Pourquoi corriger l’exposition ?

Choisir l’exposition de sa photo permet d’obtenir un résultat sur mesure, adapté à la scène que l’on photographie, ou tout simplement au résultat que l’on souhaite.

Par exemple, photographier une scène en contre jour nécessite souvent de corriger l’exposition pour éviter que les zones les plus lumineuses soient surexposées. Sur la photo ci-dessous, j’ai choisi une correction de -1.3 pour que le ciel ne soit pas trop clair et pour que les silhouettes des arbres soient noires. Sur la deuxième photo, la correction d’exposition (-1.0) permet d’avoir une ambiance plus sombre, qui correspond mieux à la réalité de cette scène en souterrain. Enfin, la correction d’exposition (-0.7) sur la troisième photo est indispensable pour mettre en évidence la verrière sans que le ciel extérieur ne soit surexposé.

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition
L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition
L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

La correction d’exposition permet aussi d’affirmer un style plus sombre ou, au contraire, très lumineux. Cette pratique a d’ailleurs un nom en jargon photographique. Assombrir volontairement l’image s’appelle le low-key, et éclaircir volontairement l’image s’appelle le high-key. Pour réussir ce genre d’image, il faut choisir des scènes contrastées, pour que le sujet se découpe bien sur un fond noir (low-key) ou un fond blanc (high-key). Si la scène de départ est peu contrastée, la photo sera juste… mal exposée, car trop sombre ou trop claire.

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition
L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

8. C’est quoi une bonne exposition ?

Je t’ai dit au début de cet article qu’il n’y a pas de “bonne” exposition. C’est-à-dire qu’il n’y a pas une seule bonne exposition, un seul choix possible qui, par magie, serait l’exposition automatique obtenue par ton appareil photo. La “bonne” exposition, c’est celle que tu choisis pour ta photo, en fonction de la scène photographiée, mais aussi de tes envies du moment. Mais attention : tous les choix d’exposition ne se valent pas. Une photo trop claire, trop sombre, ou terne et sans contraste, c’est juste… une photo ratée comme celle ci-dessous 😉 L’exposition automatique a donné un résultat beaucoup trop terne et une légère correction d’exposition sera la bienvenue pour éclaircir la photo.

L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

Conclusion

J’espère que cet article t’a aidé à mieux comprendre ce qu’est le triangle d’exposition et comment les différents paramètres sont liés entre eux. Je t’invite à utiliser la fonction de correction d’exposition, si tu ne la connaissais pas, afin de tester l’effet que cette correction a sur tes photos. Il y a encore beaucoup à dire sur les différents réglages et sur la façon dont ils affectent tes photos. Tu t’en doutes, l’exposition n’est qu’un des aspects de la technique photographique. Aussi, chacun des réglages présentés ici fera l’objet d’un article dédié. En attendant, dis-moi en commentaire ce que tu as pensé de cet article et s’il t’a aidé à mieux comprendre le triangle d’exposition.

Tu aimes ce billet ? Epingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus facilement !

L'Atelier Photo | Choisir un fond pour ses photos
L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition
L'Atelier Photo | Le triangle d'exposition

3 Commentaires

  1. Magnifique article, très explicatif. Je n’ai malheureusement pas le temps de mettre en application une formation photo, car trop de choses à faire… Je suis certaines que nombre de lecteurs seront très intéressés ! Doux lundi. Bisous.

    Réponse
  2. Ton article est bien expliqué avec vocabulaire bien choisi. J’ai souvent du mal avec les termes techniques et la manipulation de mon appareil. Lumix FZ1000.
    Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retrouve-moi sur les réseaux sociaux :