fbpx

Broderie : cinq conseils pour photographier un encours

6 Avr. 2021

Beaucoup de brodeuses sont amenées à photographier leurs ouvrages en cours.

Il peut s’agir d’une participation à un Stitch Along où l’on doit envoyer chaque mois une photo de son avancée, ou simplement de partager l’avancée d’un ouvrage de longue haleine sur un blog ou sur les réseaux sociaux.

Dans ce billet, je partage avec toi quelques conseils simples pour réussir les photos de tes encours.

1. Repasser l’ouvrage

Ca te semblera peut-être évidemment. Pourtant de nombreuses photos d’ouvrages non repassés sont partagées sur les réseaux sociaux.

Personnellement, je trouve cela dommage car un ouvrage froissé est moins bien mis en valeur.

Si l’ouvrage est petit, tu peux préférer le tendre fermement sur un tambour. Dans ce cas, il ne sera pas forcément utile de le repasser, et le tambour servira de support et accessoirisera la scène.

2. Accessoiriser la mise en scène

Tu pourras choisir quelques accessoires de mercerie (ciseaux, tambour, échevettes de fil) afin d’illustrer qu’il s’agit d’un travail en cours de réalisation. Mais il faut garder en tête que l’ouvrage brodé est le sujet principal : inutile de l’entourer de trop d’accessoires qui détourneraient l’attention.

Broderie : photographier un encours

En haut : une mise en scène minimaliste qui colle bien au style de l’ouvrage. A droite : le tambour met l’accent sur une partie de l’ouvrage.

Broderie : photographier un encours

3. Repérer la meilleure lumière

Une bonne lumière naturelle est cruciale pour un bon rendu des couleurs. Il faut se placer près d’une fenêtre afin d’avoir le plus de lumière possible. Mais attention à ce que la lumière ne soit pas trop vive, ce qui créerait des ombres disgracieuses.

Je te conseille de faire le tour de ton logement pour repérer les endroits les plus adaptés où installer ta mise en scène. Tu devras réaliser plusieurs essais afin de déterminer le meilleur endroit et le meilleur moment pour tes prises de vue.

Personnellement, je m’installe souvent devant une fenêtre exposée au nord, où la lumière est plus douce. C’est particulièrement important si on utilise des accessoires, afin qu’ils ne projettent pas d’ombres trop fortes sur l’ouvrage. Il m’arrive aussi d’installer ma broderie par terre, sous un velux. Si le temps est nuageux, la lumière du jour éclairera mon ouvrage de façon uniforme. Au besoin (par exemple s’il y a du soleil), on pourra tendre un tissu fin sur le velux pour tamiser la lumière.

Enfin, si le temps le permet, s’installer dehors (à l’ombre) est aussi une option intéressante : les nuages jouent le rôle de diffuseur naturel et on aura un éclairage doux et uniforme sur une plus grande surface. C’est particulièrement utile pour de grands ouvrages.

Pour en savoir plus, le Live “Apprivoiser la lumière” est disponible dans ma bibliothèque de contenus.

Image par StockSnap de Pixabay

4. Installer l’ouvrage

Pour mettre en place ton ouvrage, plusieurs options s’offrent à toi.

  • Tu peux l’installer bien à plat, pour le photographier en entier.
  • Tu peux choisir de ne montrer qu’une petite partie de l’ouvrage, pour un effet de “teasing”. On aura envie d’en voir plus… lors d’une prochaine étape de l’ouvrage ! Dans ce cas, tu peux par exemple réserver la vue d’ensemble au moment où l’ouvrage sera terminé.
Broderie : photographier un encours
Broderie : photographier un encours
Broderie : photographier un encours

A gauche : “teasing” d’un ouvrage en cours ; on ne voit que très peu de l’ouvrage.  Au centre : tout simplement tendu sur un tambour ; le plissé de la toile autour du tambour donne du relief à la photo. A droite : ouvrage photographié en entier ; les accessoires remplissent les espaces vides.

5. La touche finale

Après la prise de vue, l’utilisation d’une appli de post-traitement permettra de donner la dernière touche à l’image. 

Tu pourras : 

  • Tourner ou recadrer l’image si besoin,
  • Eclaircir un peu l’image si elle est trop terne, 
  • Corriger la balance des blancs (par exemple, si tu as utilisé un éclairage artificiel). 

Toutes ces corrections se font très facilement avec une appli comme Snapseed, qui est très simple d’utilisation, mais il en existe beaucoup d’autres. Pour ma part, j’utilise Lightroom, qui est disponible à la fois sur ordinateur et sur mobile.

Avant post-traitement
Broderie : photographier un encours

A gauche : avant le post-traitement, la photo est très terne. A droite : après post-traitement, on obtient un résultat plus clair et lumineux.

Et voilà, la photo de ton ouvrage en cours est prête ; il ne te reste qu’à la partager !

Tu aimes ce billet ? Epingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus facilement !

L'Atelier Photo | Broderie - 5 conseils pour photographier tes encours
L'Atelier Photo | Broderie - 5 conseils pour photographier tes encours
L'Atelier Photo | Broderie - 5 conseils pour photographier tes encours

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles

L'Atelier Photo | Broderie - 5 conseils pour photographier tes encours

Broderie : cinq conseils pour photographier un encours

Tu es brodeuse et tu souhaites photographier tes ouvrages en cours ? Dans cet article, je partage avec toi quelques conseils simples pour réussir tes photos.

L'Atelier Photo - Sept astuces pour réussir tes photos

7 astuces pour améliorer tes photos

Dans ce billet, je partage sept astuces très simples à appliquer qui vont te permettre d’améliorer facilement tes photos, que tu utilises un smartphone ou un appareil photo. 

L'Atelier Photo - La photo au smartphone

La photo au smartphone : principes et astuces

Quels sont les points clés pour réussir ses photos au smartphone ? Quelles sont les limites de ce qu’on peut obtenir ? Quand est -il préférable de sortir le reflex du placard, si on en a un ?

Retrouve-moi sur les réseaux sociaux :