fbpx

Je te présente… mon matériel photo

30 Mar. 2022

Quel matériel utilises-tu pour tes photos ? C’est une question qui revient souvent, même si ce n’est pas l’appareil qui fait la photo. Et c’est un billet que je repousse depuis bien trop longtemps. Aujourd’hui, je te présente enfin mon matériel photo !

Quand j’ai créé mon premier blog en 2013, j’utilisais un reflex Canon 550D acheté quelques années auparavant. Un appareil assez lourd, surtout quand je l’équipais d’un téléobjectif. En 2017, j’ai décidé d’investir dans du matériel plus léger (pour ménager mon cou, sujet aux douleurs et autres torticolis…). J’ai opté pour la gamme hybride proposée par Olympus, pour sa compacité et sa légèreté.

Comme je l’explique dans cet article, les appareils photo hybrides ne disposent pas de miroir (contrairement aux reflex). Cela permet de fabriquer des appareils photo plus légers et compacts. De plus, les appareils photo de la gamme hybride micro 4/3 sont équipés de capteurs de plus petite taille que les hybrides plein format. D’où leur poids plume (bien pratique quand on a mal à l’épaule…). Autre avantage : les prix des objectifs de la marque restent assez accessibles par rapport à la concurrence. Ce qui m’a permis de compléter ma gamme d’objectifs sans hypothéquer ma maison…

Une précision avant de continuer : ce billet n’est pas sponsorisé par Olympus et les liens inclus dans l’article ne sont pas des liens affiliés. J’ai rédigé ce billet car j’utilise ce matériel depuis plusieurs années, et j’en suis pleinement satisfaite. Je ne suis pas particulièrement férue de matériel photo (je suis l’actualité de loin) mais il me semblait intéressant de te présenter mon matériel.

Enfin, un détail technique pour éviter les confusions : la focale des objectifs présentés ci-dessous est leur focale réelle. Comme je l’explique dans cette courte vidéo, on parle souvent de “focale équivalente”, c’est-à-dire la focale qu’on aurait avec un appareil plein format. Avec les appareils micro 4/3 comme ceux dont je parle ici, il faut multiplier la focale réelle par 2 pour obtenir la focale équivalente. Par exemple, l’objectif 25 mm présenté plus loin correspond en réalité à un objectif 50 mm. Dans la suite, je mentionnerai uniquement les focales réelles des objectifs (à multiplier par deux, donc, pour avoir un point de comparaison).

Maintenant que les présentations sont faites, entrons dans le vif du sujet.

1. Le boitier et le kit d’objectifs de base

En 2017, j’ai choisi le boitier Olympus EM10-Mark II (ce modèle est maintenant disponible dans la version Mark IV). Il était alors livré en kit avec deux objectifs : le 14-42mm pancake (extra-plat) et le zoom 40-150mm. C’est le matériel que j’ai utilisé lors de mon voyage aux Etats-Unis en 2017. Ce boitier, équipé du zoom 40-150mm, m’a aussi permis de photographier l’éclipse totale de Soleil d’août 2017.

Les deux objectifs sont très complémentaires, permettant d’aller du plan large au gros plan (même si l’objectif 14-42mm n’est pas un objectif grand-angle). Equipé de l’objectif extra-plat 14-42mm, l’appareil est à peine plus gros qu’un compact et tient dans une (grande) poche. De mon côté, en fan inconditionnelle des gros plans, j’ai aussi beaucoup utilisé l’objectif 40-150mm.

Quelques photos réalisées avec ce kit d’objectifs

L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo

2. Un objectif fixe plus lumineux : le 25mm

Fin 2018, j’ai commencé à compléter ma collection d’objectifs en commençant par un objectif à focale fixe.

C’est quoi une focale fixe ? Les deux objectifs présentés juste au-dessus ont une focale variable. Par exemple, la plage de focale accessible avec mon objectif extra-plat est comprise entre 14 et 42 mm. Cette plage de valeurs est toujours indiquée sur l’objectif car c’est l’une de ses caractéristiques principales. En zoomant, on passe d’une focale de 14 à une focale de 42 mm (et on a ainsi un angle de champ plus serré). Au contraire, un objectif à focale fixe ne peut, comme son nom l’indique, prendre qu’une seule valeur de focale.

Les objectifs à focale fixe ont plusieurs avantages.

  • Ils sont plus lumineux. Sauf à investir dans des objectifs professionnels très chers, les zooms entrée de gamme ne sont pas très lumineux. Un objectif à focale fixe offre une plus grande ouverture et permet d’obtenir des photos plus lumineuses. Un exemple tout bête : depuis que j’ai cet objectif fixe, je n’utilise presque plus mon pied photo pour photographier en intérieur, même si le temps est gris.
  • Ils permettent de réduire la profondeur de champ, et ainsi d’obtenir plus de flou dans l’image.
  • Enfin, à gamme de prix équivalente, les objectifs à focale fixe offrent souvent une qualité d’image supérieure à celle des zooms.

J’ai, pour ma part, choisi cet objectif Olympus 25 mm. C’est certainement l’un de mes meilleurs investissements en photo. Les zooms cités plus haut permettent une pratique photo polyvalente et sont parfaits pour débuter. Mais je ne peux que t’encourager à t’équiper d’un objectif à focale fixe si tu veux aller plus loin dans ta pratique photo.

Dernier avantage d’un objectif à focale fixe et non des moindres, c’est qu’il t’oblige à… te servir de tes pieds !! Eh oui ! Impossible de zoomer : pour modifier le cadrage, il te faudra donc te déplacer. C’est une excellente habitude à prendre : avancer, reculer, se baisser, bref, tourner autour de son sujet pour choisir le meilleur arrière plan, le meilleur angle de vue. C’est une habitude indispensable à adopter en photo. Et si ce n’est pas encore automatique pour toi, un objectif à optique fixe te permettra à coup sûr d’améliorer ta pratique.

Quelques photos réalisées avec l’objectif 25 mm

L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo

3. Un téléobjectif 150-300 mm pour photographier les oiseaux dans le jardin

En décembre 2019, le Père Noël m’a gentiment offert un vrai téléobjectif, d’une focale de 150-300mm. Avec une focale équivalente de 600 mm, ça commence à être un zoom conséquent. C’est ce qui me manquait pour photographier les oiseaux dans le jardin (ou les animaux au zoo).

Ca reste un objectif d’entrée de gamme, peu lumineux. Il peine quand le temps est gris et que les animaux sont un peu loin. Et il ne permet pas non plus de faire de jolis flous d’arrière plan. Mais je n’avais pas envie d’investir dans du matériel très onéreux étant donnée ma pratique limitée de la photo animalière (et le Père Noël n’a pas encore gagné au loto…).

Cet objectif me permet de photographier les oiseaux (ou l’écureuil) depuis la fenêtre sans les effrayer, ce qui est parfait.

Quelques photos réalisées avec le téléobjectif

L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo

4. Un objectif macro… indispensable à ma pratique

Enfin, dernier ajout à ma collection d’objectifs : l’objectif macro 60 mm f/2.8. Et je me demande bien pourquoi c’est celui que j’ai acheté en dernier !

J’aime photographier les détails, me rapprocher le plus possible de mon sujet. Alors, un objectif macro est évidemment un indispensable pour moi. Celui-ci est très polyvalent et il est aussi parfait pour le portrait ou pour photographier mes ouvrages. C’est simple, depuis que l’ai, je ne le quitte plus : en 2021, c’est l’objectif que j’ai le plus utilisé, et de très loin. D’ailleurs, je prévois un article consacré à la photo macro… appliquée aux photos de créations.

Quelques photos réalisées avec l’objectif macro

L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo

5. Et un nouveau boitier 

Après avoir complété ma collection d’objectifs, j’ai également changé de boitier pour un modèle supérieur. J’avais besoin d’un modèle plus robuste que ce que proposent les modèles entrée de gamme. Parce que je fais vraiment (mais vraiment) beaucoup de photos !

Je suis désormais équipée du modèle EM1-MarkIII. Et je suis encore loin d’avoir fait le tour des possibilités qu’il offre.

Quelles différences entre un boitier d’entrée de gamme comme celui que j’avais avant, et ce nouveau modèle ?

  • La sensibilité du capteur est meilleure : je peux facilement atteindre 3200 ISO sans perte de qualité. A 6400 ISO, on commence à voir un peu de bruit, mais cela se corrige facilement en post-traitement. Bien sûr, les reflex ou les hybrides plein format sont encore plus performants mais ils sont aussi plus lourds et plus chers.
  • L’autofocus est le principal avantage d’un modèle plus perfectionné : il est beaucoup plus rapide. On a à peine appuyé sur le déclencheur que plusieurs photos sont prises ! Evidemment, l’intérêt d’un autofocus rapide pour photographier des créations (qui ne bougent pas) est assez limité… Mais c’est top pour photographier les oiseaux dans le jardin.
  • Ce modèle propose aussi un mode “super rafale” (appelé Pro Capture). C’est un mode rafale très rapide, qui enregistre jusqu’à 60 images par seconde. Parfait pour photographier les oiseaux en vol. Je n’ai pas encore complètement pris en main cette fonction, mais voici l’une des photos que j’ai obtenues avec ce mode Pro Capture.
L'Atelier Photo | Mon matériel photo

6. Des photos au smartphone ?

J’utilise assez peu mon smartphone (un Pixel 5) pour prendre des photos. Je préfère utiliser mon hybride, même s’il est plus lourd. La prise en main est meilleure. Et le viseur apporte également un plus grand confort, surtout quand il y a du soleil.

J’apprécie néanmoins d’utiliser mon smartphone :

  • pour photographier… mon appareil photo et illustrer cet article !! Je n’ai pas de boitier de secours, donc pas d’autre choix que le smartphone si je veux photographier mon hybride. Mais bon, ça n’arrive pas tous les jours !
  • pour obtenir des vues grand-angle. Je n’ai pas (encore) d’objectif grand-angle mais le smartphone fait très bien le job.
  • pour ne pas devoir changer d’objectif toutes les deux secondes. En balade, quand mon hybride est équipé du téléobjectif par exemple, le smartphone me permet de faire des plans plus larges sans tout démonter.

Enfin, j’utilise aussi mon smartphone… pour faire des tests et vous en parler ! Car je sais que vous êtes nombreux à utiliser exclusivement un smartphone. Si je veux proposer des contenus sur le smartphone, c’est bien la moindre des choses que j’essaie moi même, non ? J’ai ainsi consacré un article spécifique à la photo au smartphone. Et plus récemment, je me suis amusée à tester les limites du mode portait de mon smartphone (à voir dans cette vidéo).

Quelques photos réalisées au smartphone

L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo
L'Atelier Photo | Mon matériel photo

Et voilà, tu connais maintenant en détail le contenu de mon sac photo. J’espère que tu as aimé ce post et qu’il te sera utile. Si tu as des questions, si tu veux des précisions sur le matériel que j’utilise, n’hésite pas : les commentaires sont là pour ça. A bientôt pour un prochain article !

Les coulisses d'une photo : muguet en gros plan | L'Atelier Photo

Tu aimes ce billet ? Epingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus facilement !

L'Atelier Photo | Je te présente... mon matériel photo
L'Atelier Photo | Je te présente... mon matériel photo
L'Atelier Photo | Je te présente... mon matériel photo

1 Commentaire

  1. Merci Jennifer pour cette présentation de ton matériel photo. C’est toujours intéressant de savoir ce que les pros utilisent. Je serais curieuse de savoir quel type de sac tu utilises pour emporter ton matériel en voyage et quels objectifs tu prends avec toi? Je suis en ce moment en train de réfléchir si je vais investir dans un vrai sac à dos photo pour notre futur voyage en Alaska et Hawaii l’été prochain. J’ai un Canon EOS600D avec un zoom 18-135mm et jusqu’ici je l’ai transporté dans un sac d’épaule. Mais cette fois j’aurais aussi un autre objectif, un petit téléobjectif 70-200mm pour photographier les animaux (même s’il n’est peut-être pas suffisant…). Donc, il me faudra un plus grand sac ou une sacoche pour l’objectif… Je ne sais pas encore.
    Sinon, utilises-tu des filtres (uv, polaire…) pour photographier les paysages ?
    Je te souhaite un bon dimanche !
    Anu

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retrouve-moi sur les réseaux sociaux :